Home » Actualité » Fondamentaux » Mediamensonges » Qu’est-ce que l’antisémitisme aujourd’hui en France ?
(Jean Bricmont)

Qu’est-ce que l’antisémitisme aujourd’hui en France ?
(Jean Bricmont)

[Note de l’administrateur de ce blog : pas mieux – pour l’instant. Mais avec un ami juif, on vous prépare d’ici quelques temps (disons après la rentrée universitaire) des témoignages croustillants sur la pseudo-lutte contre l’antisémitisme du très influent et très arrogant lobby-qui-n’existe-pas.]


Source : page facebook de Jean Bricmont

Au lieu de répéter pour la n-ième fois, suite aux déclarations de Macron, que l’anti-sionisme n’est pas de l’antisémitisme, les «pro-palestiniens » feraient bien de se demander ce que veut dire antisémitisme aujourd’hui en France :

  • est-ce vouloir faire du tort aux juifs en tant que tels ?
  • est-ce considérer que si les juifs ont le droit de « retourner » en Palestine après seulement 2000 ans d’absence, les Palestiniens qui en ont été chassés en 48 ou leur descendants devraient aussi avoir ce droit ?

  • rire (sous cape) de tous les politiciens, intellectuels, journalistes qui chantent les louanges d’Israël et dénoncent l’antisémitisme face caméra mais n’en pensent pas moins (vous voulez des noms) ?
  • dénoncer l’action du lobby pro-israélien aux EU (et ailleurs) ?
  • défendre la liberté d’expression de toutes les victimes de la lutte contre l’antisémitisme ; et elles sont nombreuses (y a pas que Faurisson, Soral et Dieudonné) : conférence annulées, livres non publiés, carrières brisées, campagnes de haine et de diffamation (comme BHL dans le Point à propos de votre serviteur), plus évidemment tous les effets d’auto-censure que la censure explicite entraîne (vous voulez des exemples ?)

L’amalgame s’étend parfois même aux défenseurs de l’indépendance nationale, aux adversaires des guerres humanitaires, ou aux anti-impérialistes.

L’antisémitisme n’est condamnable que dans le premier sens du mot (et à vrai dire, je ne connais personne qui répond à cette définition), tout le reste devrait pouvoir être discuté, mais ne l’est pas à cause de l’amalgame que le terme « antisémitisme » autorise.

La solidarité avec la Palestine devrait commencer par la lutte contre la soi-disant lutte contre l’antisémitisme, qui est le véritable « stalinisme » de notre temps.


Pour connaître plus en profondeur les arguments de Jean Bricmont et comprendre l’imposture de la “lutte contre l’antisémitisme” institutionnelle, voir aussi sur ce blog :

Partagez ! Email this to someoneShare on Facebook0Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Un commentaire sur “Qu’est-ce que l’antisémitisme aujourd’hui en France ?
(Jean Bricmont)

  1. C’est une de mes blagues favorites. Alors que, au cours d’un dîner, quelqu’un(e) vous murmure une phrase anodine, comme : “pouvez-vous me passer le sel s’il vous plait” (plus c’est anodin, meilleurs est le rendu …), vous vous levez prestement, le buste légèrement en arrière signalant par la que vous souhaiter vous tenir a l’écart du “monstre”, et le regard plein de courroux vous lancez fort et clair : “mais enfin, vous dites cela parce que vous êtes antisémite !”. Imparable ! Se déclinait également avec “raciste”, mais cela a beaucoup perdu de son efficacité. En revanche sa version leste marche très très bien : “comment, 100 euro pour une fellation ? vous n’y pensez pas ! ” (trop cher ?). Il est a noter que cette dernière version est aujourd’hui unisexe, notre société allant de “mieux en mieux” ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *