Et si le pays de Galles avait été offert aux juifs pour y établir leur patrie ? (Middle East Eye)

[Note de l’administrateur de ce blog : au moment où Donald Trump reconnaît Jésuralem comme capitale de la Palestine l’État d’Israël, il est intéressant de faire un peu d’histoire fictionnelle et rétroactive, en cette année centenaire de la Déclaration Balfour, avec cet article paru le 2 novembre dernier.

La capacité d’abstraction, nécessaire à la science, passe par l’aptitude à transposer une réalité connue dans un autre cadre, en suivant les mêmes règles, histoire de voir ce que ça donne, et si éventuellement on aboutit à des absurdités.]


Si nous partons du principe que les autorités britanniques voulaient en 1917 aider un peuple persécuté à trouver refuge, alors elles auraient sans nul doute pu offrir aux sionistes une patrie dans un territoire qu’elles contrôlaient à l’époque, n’est-ce pas ?

Le 2 novembre 1917, le ministre britannique des Affaires étrangères, Arthur Balfour, envoya une lettre à Lord Walter Rothschild, un éminent sioniste.

Dans ce document, connu sous le nom de Déclaration Balfour, le gouvernement britannique promit la Palestine aux sionistes – et le fit sans consulter les Palestiniens, les juifs britanniques ou la population britannique au sens large.

Alors que les Arabes palestiniens représentaient à l’époque 90 % des 700 000 habitants de ce territoire, ils ne furent bizarrement mentionnés dans la lettre que sous le terme de “communautés non juives existantes”. Le document disait également que “rien ne [devait] être fait qui puisse porter atteinte” à leurs “droits civils et religieux”.

La déclaration a eu un impact catastrophique sur les Palestiniens. Elle a au final conduit à la création d’Israël en 1948, processus au cours duquel les Palestiniens ont été chassés de leurs foyers, principalement par les actes de terrorisme perpétrés par les juifs.

Continuer la lecture sur Middle East Eye ⟶

Qui a dit… ? (n° 6)

triangle de Penrose

impossible ?

Qui a dit ceci :

“Maintenant {les USA sont} juste une oligarchie, avec un pouvoir de corruption illimité qui constitue le cœur du système pour obtenir des nominations à la présidence ou être élu président. Et la même chose est valable pour les gouverneurs, sénateurs et membres du Congrès.

Nous voyons dorénavant une subversion complète de notre système politique, servant de pot-de-vin aux principaux contributeurs qui veulent, espèrent et quelquefois obtiennent pour eux-mêmes des contreparties lorsque l’élection est terminée.” ?

Continuer la lecture

Qui a dit… ? (n°5)

triangle de Penrose

impossible ?

Qui a dit ceci :

“Nous devrions abandonner l’idée “d’être aimés” ou d’être considérés comme les garants d’un altruisme international porté par des âmes nobles. Nous devrions cesser de jouer aux protecteurs de nos frères et aux donneurs de conseils moraux et idéologiques. Nous devrions cesser de parler d’objectifs vagues et… irréalistes tels que les droits de l’homme, l’élévation du niveau de vie et la défense de la démocratie. Le jour est bientôt arrivé où nous allons nous confronter à l’exercice d’un pouvoir direct. Moins nous serons alors entravés par des slogans idéalistes, mieux ce sera.” ?

 
Continuer la lecture

Qui a dit… ? (n°4)

triangle de Penrose

impossible ?

Qui a dit ceci :

Après tout, vitrifier l’Iran serait dans la lignée de la destruction justifiée de Hambourg et Dresde aux mains des nazis, de la destruction d’Hiroshima et Nagasaki aux mains des alliés japonais du Reich. […] L’Occident a toujours eu à choisir entre un arabe fanatique et barbare et un bon juif civilisé et sage. Le choix était évident pour gagner la tranquillité d’esprit : calmer le barbare.” ?

 

Cet individu a-t-il été mis en garde à vue pour “apologie de terrorisme” après avoir proposé de rayer de la carte un pays de 77 millions d’habitants ? A-t-il été condamné pour “incitation à la haine raciale” envers les Arabes (haine teintée d’ignorance puisque les Iraniens sont très majoritairement non-arabes) ?

Continuer la lecture

Qui a dit… ? (n°3)

triangle de Penrose

impossible ?

Qui a dit ceci :

“Un Juif qui a grandi parmi les Allemands peut adopter les coutumes allemandes, les mots allemands. Il peut être entièrement imprégné de ce fluide allemand mais le noyau de sa structure spirituelle restera toujours juif, parce que son sang, son corps, son type racial physique sont juifs.” ?

 

Hitler ? Goebbels ?

Continuer la lecture

Qui a dit… ? (n°2)

triangle de Penrose

impossible ?

On ne peut pas dire que “Arrêt sur images” ait correctement joué son rôle de critique des media sur la traque anti-Dieudonné et ses mensonges d’État. Loin de là. Mais il faut reconnaître que cette fois-ci, Didier Porte est parvenu à faire de l’ironie intelligente. Il est vrai que le cas Tesson est tellement désespéré qu’on ne pouvait pas faire moins, même pour le minimum syndical.

Continuer la lecture

Qui a dit… ?

triangle de Penrose

impossible ?

Qui a dit ceci :

“Je suis arrivé à un moment où je pense qu’il faut nommer l’adversaire. Je l’avais fait pour la finance. Il faudra le faire pour les Juifs. Le problème, il est juif. Ils trichent sur tout. Sur la monnaie, en matière de recherche. La difficulté, c’est que beaucoup de grandes entreprises vivent de contrats avec Israël. Ce sont elles qui empêchent que nous soyons plus fermes à l’égard des produits de ce pays. Mais il faudra ouvrir le conflit en ayant le soutien d’un certain nombre de pays européens.” ?

Continuer la lecture