Qui a dit… ? (n°9)

triangle de Penrose

impossible ?

Qui a dit ceci :

“Si j’avais su qu’il était possible de sauver tous les enfants [juifs] d’Allemagne en les transportant en Angleterre, mais seulement la moitié en les transportant en Palestine, j’aurais choisi la seconde solution” ?

Un antisémite ? Un criminel de guerre ?

Continuer la lecture

La consécration ! (suite)

Je l’avais déjà signalé sur ce blog le 14 janvier 2017, j’ai eu l’honneur d’être distingué par la DILCRAH qui a “signalé” mon blog (comme on le faisait sous l’Occupation de certaines personnes qui n’allaient pas à la messe…) pour “propos à connotation antisémite et négationniste”. Et j’avoue que j’en éprouve une certaine fierté, non, bien sûr, que je sois antisémite (pour ceux qui n’ont pas suivi tous les épisodes, voir ici), ni que le “négationnisme” m’excite, puisque si j’ai choisi pour ce blog un tel titre, c’est avant tout pour y faire les louanges de la raison, et par conséquent éviter d’employer des mots vides de sens. Mais justement, si l’on prend la peine de me “signaler” pour des raisons aussi foireuses, c’est sans doute que je vise juste.

Continuer la lecture

La Ligue de défense juive se réjouit de l’agression
de l’athlète français Pierre-Ambroise Bosse (E&R)

Pierre-Ambroise Bosse après son agression

[Note de l’administrateur de ce blog : nous vivons dans un monde étrange où d’authentiques pacifistes et universalistes comme Dieudonné (ou Christophe Oberlin) sont traînés dans la boue et empêchés de s’exprimer, au nom d’un “antiracisme” et d’une “lutte contre la haine” totalement pervertis et mis au service de groupes de pression au comportement mafieux, tandis que les véritables appels à la haine et à l’agression physique, même suivis d’actes très violents comme dans le cas de Pierre-Ambroise Bosse, bénéficient d’une coupable indulgence de la part des media et des institutions.

Pour le bien et la sécurité de tous, il faudra identifier clairement les responsables de ce déni de droit et les mettre durablement hors d’état de nuire.]


La Ligue de défense juive (LDJ), connue pour ses innombrables tentatives d’intimidation et ses agressions revendiquées, s’est réjouie sur les réseaux sociaux de l’agression de Pierre-Ambroise Bosse.

L’athlète français Pierre-Ambroise Bosse est devenu champion du monde du 800 m à Londres le 8 août dernier. Mais trois semaines plus tard, il était victime d’une très violente agression près de Bordeaux. Trois individus l’ont roué de coups au visage, entraînant la fin immédiate de sa saison et un préjudice physique et moral important.

Une information judiciaire a été ouverte et l’un des agresseurs a été placé en garde à vue. Mais étonnamment, les médias n’ont pas communiqué sur l’identité des auteurs des faits. Y aurait-il quelque chose à cacher ?

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation ⟶

 

Destruction : la rentrée scolaire dans les territoires palestiniens occupés (Middle East Eye)

Des écoliers palestiniens sont assis patiemment pendant que des activistes installent une tente qui leur servira de classe (MEE/Chloé Benoist)

Des écoliers palestiniens sont assis patiemment pendant que des activistes installent une tente qui leur servira de classe (MEE/Chloé Benoist)

[Note de l’administrateur de ce blog : contrairement à une légende tenace, la rentrée universitaire ne se fait pas mi-octobre ou pire. Pour ce qui me concerne, elle aura lieu le 11 septembre prochain.]


Pour certains enfants palestiniens, retourner à l’école signifie retourner à la violence de l’occupation.

Les dizaines d’enfants de Jubbet al-Dhib et des villages avoisinants dans la région de Bethléem, dans le sud de la Cisjordanie occupée, s’attendaient à débuter la nouvelle année scolaire dans une toute nouvelle école primaire dont la construction avait été financée par l’Union européenne (UE).

Mais c’était compter sans les forces israéliennes qui, la veille au soir, avaient détruit les six salles de classe préfabriquées et confisqué tout le matériel de construction, ne laissant que des tas de chaises renversées sur le béton nu.

Les habitants de Jubbet al-Dhib sont encore sous le choc. « Ce ne sont pas des personnes du tout ceux qui démolissent des écoles, ils ne sont pas du tout humains », a déclaré aux journalistes Manal Zawahra, une résidente de Jubbet al-Dhib.

Continuer la lecture sur Middle East Eye ⟶

Sur le sionisme réel, ce proche cousin du nazisme qui lui a (pour l’instant) survécu, voir également sur ce blog :

Et pour prendre conscience du gouffre entre le projet originel et la catastrophe finale :

Qu’est-ce que l’antisémitisme aujourd’hui en France ?
(Jean Bricmont)

[Note de l’administrateur de ce blog : pas mieux – pour l’instant. Mais avec un ami juif, on vous prépare d’ici quelques temps (disons après la rentrée universitaire) des témoignages croustillants sur la pseudo-lutte contre l’antisémitisme du très influent et très arrogant lobby-qui-n’existe-pas.]


Source : page facebook de Jean Bricmont

Au lieu de répéter pour la n-ième fois, suite aux déclarations de Macron, que l’anti-sionisme n’est pas de l’antisémitisme, les «pro-palestiniens » feraient bien de se demander ce que veut dire antisémitisme aujourd’hui en France :

  • est-ce vouloir faire du tort aux juifs en tant que tels ?
  • est-ce considérer que si les juifs ont le droit de « retourner » en Palestine après seulement 2000 ans d’absence, les Palestiniens qui en ont été chassés en 48 ou leur descendants devraient aussi avoir ce droit ?

Continuer la lecture

Macron, Israël et les réfugiés : une provocation
(Éric Verhaeghe)

Réfugiés palestiniens, 1948 (UNRWA)

[Note de l’administrateur de ce blog : il est toujours possible de faire plus absurde, plus mensonger et plus gros dans la propagande sioniste. Et d’être encore plus soumis à son lobby. La preuve.

Que ceux qui n’ont pas encore compris que la France n’est plus gouvernée dans l’intérêt de son peuple mais dans celui de puissances étrangères (et transnationales) se réveillent.]


Lutter contre l’antisémitisme, est-ce bien accueillir les réfugiés ? C’est ce qu’Emmanuel Macron vient de dire à l’occasion de la commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv’, en présence de Benjamin Nétanyahou. Et là, on s’est pincé parce qu’on n’y croyait pas.

La photo ci-dessus vient de l’UNRWA (office des Nations Unies pour la Palestine). Elle montre des réfugiés palestiniens en 1948, qui ont fui les exactions massives commises par l’armée israélienne à l’occasion de la guerre d’indépendance pour créer une homogénéité ethnique dans le pays. Depuis 1948, Israël refuse systématiquement le droit au retour des réfugiés palestiniens.

Inviter Netanyahou à célébrer l’accueil des réfugiés comme forme de lutte contre l’antisémistisme constitue une sublime provocation de notre Président de la République.

Continuer la lecture sur Décider & Entreprendre

La Justice “française” au service du Lobby (Jacob Cohen)

[Note de l’administrateur de ce blog : j’en sais quelque chose, moi aussi. Et plus c’est gros, mieux ça passe, même si, n’étant pas juif comme Jacob Cohen, on ne peut pas comme pour lui m’accuser de “provocation à la haine” envers sa propre “race”.

Mais en est-ce vraiment une, d’ailleurs ? Les nazis le pensaient, les sionistes sont sur la même ligne. Sans doute pas un hasard.]


(source : Dé-Manipulations)

lundi 12 juin 2017

La Justice “française” n’a pas d’états d’âme. Elle obéit à la loi du plus fort.

En 40-42 elle a chassé avec zèle les juifs du barreau et de la magistrature.

Depuis le lobby judéo-sioniste est devenu tout-puissant. Et la Justice “française” s’est accommodée de son nouveau maître.

Le Lobby fait la loi en France. Lors du dîner du CRIF il fait la leçon à la classe politique et donne ses instructions au gouvernement.

Le Lobby a décidé que la Quenelle était illégale, parce qu’elle est la création de Dieudonné. Le Lobby n’a pas besoin d’un texte juridique à cette fin. Sa décision a valeur de loi.

Ainsi l’ancien commissaire et président du BNVCA, Sammy Ghozlan, a donné instruction au Parquet “français” de me poursuivre pour une quenelle. Le Parquet s’exécute avec une célérité qui aurait comblé nombre de justiciables pris dans les rets de la justice.

Message au Lobby. Lorsque le vent tournera, la justice “française” vous fera payer cher sa soumission et son humiliation actuelles.

Jacob Cohen

Pour véritablement lutter contre l’antisémitisme, et comprendre la nature criminelle du sionisme au pouvoir en Israël, voir aussi sur ce blog :

Michel Raimbaud : « En France, l’atlantisme et le sionisme sont les deux mamelles des néocons » (Afrique-Asie.fr)

Michel Raimbaud

Michel Raimbaud

[Note de l’administrateur de ce blog : l’ancien ambassadeur de France Michel Raimbaud énonce ici quelques vérités aussi évidentes pour qui utilise encore son esprit critique qu’impossibles à dire pour qui se satisfait des mots creux de la propagande oligarchique. Si la France veut renaître de ses cendres, il faudra qu’elle compte de tels individus parmi ses diplomates en activité, et non uniquement parmi ses diplomates retraités.

En attendant, la secte criminelle des atlanto-sionistes ou des néo-conservateurs (puisque c’est à peu près la même chose) continuera à répandre la guerre et à œuvrer contre les intérêts de la France, du Moyen-Orient et plus généralement de toutes les nations non-alignées sur l’impérialisme occidental.]


À l’occasion de la réédition actualisée de « Tempête sur le Grand Moyen-Orient » (1), nous avons rencontré Michel Raimbaud. L’ancien diplomate, qui écrit avec des convictions en s’appuyant sur des faits bien documentés, insiste sur le façonnement en cours du Moyen-Orient, et plus vastement du monde, entrepris par les néoconservateurs américains, avec la complicité des élites occidentales.

Propos recueillis par Tigrane Yégavian

Pourquoi crier au « conspirationnisme » lorsque l’on est saisi par la clarté du grand dessein annoncé urbi et orbi par ses propres promoteurs ? Cela fait longtemps que Michel Raimbaud, écrivain habité par la passion de l’État, sincère, engagé et aux accents volontiers gaulliens, ne prête plus d’attention aux chiens de garde de l’establishment qui le snobent. Ancien ambassadeur de France en Mauritanie, au Soudan et au Zimbabwe, et bien connu des lecteurs d’Afrique Asie, ce fin connaisseur du monde arabe et de l’Afrique a servi comme diplomate dans de nombreux pays (avec un long passage au Brésil), avant de diriger l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). Tout reste d’actualité dans Tempête au Moyen-Orient, ouvrage dans lequel il dénonce les funestes « policides » orchestrés par les néoconservateurs américains et occidentaux ayant débouché sur le démantèlement du Soudan, de la Somalie, de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Libye et, aujourd’hui, de la Syrie.

Revenons sur l’affaire des « bombardements chimiques » d’Idlib, en Syrie, en avril dernier. Pourquoi ne criez-vous pas avec les loups sur la responsabilité du régime syrien ?

Nous nous trouvons face à une redite de l’affaire Colin Powell de 2003 en Irak et de la séquence de l’été 2013 en Syrie (attaque de la Ghouta). Je n’entrevois que deux explications possibles : ou bien ce sont les rebelles qui ont utilisé les armes chimiques en appliquant la technique familière du false flag (faux pavillon), maquillant par la suite les photos des enfants. Ces enfants n’auraient-ils pas été tués puis « soignés » par ces escrocs de l’humanitaire que l’on nomme les « casques blancs », autrement dit des associés du Front Al-Nosra, la franchise syrienne d’Al-Qaïda ? Sinon, comment expliquer que les injections, à en croire certaines vidéos, semblent factices, le niveau du liquide demeurant inchangé du début à la fin de la piqûre de « réanimation » ? Si ces cadavres d’enfants morts, soigneusement alignés comme à une parade pour les besoins de la propagande, avaient été gazés, il eût été bien imprudent de s’exposer avec eux sans précaution.

Ou bien, s’il s’agit d’un bombardement de l’armée syrienne sur ce dépôt, cela veut dire que le gaz appartenait aux rebelles. Car on sait qu’en Syrie le démantèlement de l’arsenal des armes chimiques et bactériologiques a eu lieu sous contrôle de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), après les inspections onusiennes.

Un mensonge de plus donc ?

La ficelle est bien grosse. Les mensonges sont légion dans le cas syrien, tellement nombreux qu’il s’avère difficile de les « traiter » tous. C’est une conséquence typique des théories que j’ai étudiées dans mon livre, à savoir les stratégies mises en œuvre par Washington : le chaos innovateur, la théorie du fou et le false flag, autant d’intox dont les mécanismes ont été démontés, notamment par Michel Collon. En définitive, si « complotisme » il y a, ce sont les comploteurs eux-mêmes qui aiment les complots puisqu’ils en sont les auteurs, et non pas ceux qui les dénoncent, systématiquement qualifiés de « complotistes » afin de les discréditer par avance. Dans un ordre d’idées proche, les régimes takfiristes qui financent les « révolutions » chez leurs voisins espèrent ainsi faire oublier leur nature profondément réactionnaire.

Continuer la lecture sur Afrique Asie

À propos des mensonges et des guerres visant à soumettre le Moyen-Orient, voir aussi sur ce blog :

Vél’ d’Hiv’ : Vichy, ce n’est pas la France !
(Penser la France)

René Bousquet (à droite, en col de fourrure)
pendant la rafle de Marseille le 23 janvier 1943

[Note de l’administrateur de ce blog : même pour la ménagère de moins de 50 de QI, aussi férue d’histoire que Nabilla de théorie quantique des champs, il y a quelque chose de louche à entretenir l’humiliation et la repentance éternelle sur des sujets dont, par ailleurs, il est interdit de discuter de façon rationnelle. Bizarrement, la plupart des candidats à l’élection présidentielle, au lieu de dénoncer la manipulation, s’y complaisent avec délice, pensant peut-être que le meilleur profil requis pour redresser un pays bien mal en point est celui du soumis et du pleutre, éventuellement complété de celui du délateur, de préférence hystérique.

Ayant moi-même subi récemment les attaques, via son président, de “l’organisation dévoyée et spirituellement corrompue” dont parle le communiqué, je ne pouvais que me faire l’écho de ce texte auquel j’adhère totalement. Il devient urgent de mettre hors d’état de nuire ceux dont l’activité première semble être de semer la zizanie pour préserver leur pouvoir illégitime tout en prétendant, en bons pervers, agir pour le bien commun et “lutter contre la haine”.]


(source : penserlafrance.fr)

– communiqué national des Clubs « Penser la France » –

Le 11 avril 2017

Le 16 juillet 1942 débuta à Paris la rafle du Vél’ d’Hiv, avec l’arrestation de 13 000 juifs, la plupart déportés vers Auschwitz-Birkenau.

Cette arrestation ignominieuse a mobilisé 7 000 policiers et gendarmes sous les ordres du délégué de la Zone Nord du gouvernement de Vichy : René Bousquet.

*

Le gouvernement de Vichy était et reste un gouvernement illégal dont l’acte fondateur – l’acte dit loi constitutionnelle du 10 juillet 1940 – a été déclaré nul et de non effet aux termes des articles 2 et 3 de l’ordonnance du 9 août 1944 relative au rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental.

*

Durant cette période terrible, une autre voie a été proposée aux Français, celle du Combat.

Ainsi, la France et la République ont été incarnées par une poignée d’Hommes, ceux réunis à Londres autour du général de Gaulle, ceux unis dans la Résistance, Communistes, Gaullistes, républicains fidèles à Valmy, syndicalistes respectueux de leurs revendications, socialistes dignes de l’héritage patriotique et internationaliste de Jaurès, chrétiens, laïques…

La France était dans l’ombre, dans la souffrance, dans le combat.

Mais grâce à ces Hommes, la France resta debout.

Continuer la lecture

1 2 3 7