Noël 2018: L’Iran et la Syrie font preuve de respect,
au contraire d’Israël et de l’Arabie saoudite
(le saker francophone)

Une vitrine à l’honneur des décorations de Noël dans le centre de Téhéran © Global Look Press

Une vitrine à l’honneur des décorations de Noël
dans le centre de Téhéran (© Global Look Press)

[Note de l’administrateur de ce blog : est-il encore besoin d’en rajouter une couche ? Vu le nombre d’ânes qui continuent de braire la propagande médiatique “occidentale”, oui, hélas.]


Noël est une période de bienveillance pour tous les hommes. Ou devrait l’être, tout du moins. Or, si l’Iran et la Syrie, que l’Occident décrit comme « les méchants » du Moyen-Orient, ont respecté l’esprit de Noël, les alliés de l’Occident dans la région, l’Arabie saoudite et Israël, ont préféré passer outre.

L’Iran est diabolisé par les néo-conservateurs occidentaux et nous sommes tous censés nous représenter ce pays comme l’incarnation du Mal, un régime monstrueux de fanatiques religieux, qui, l’écume aux lèvres, détestent le monde entier.

Ainsi, la fiction favorite des Occidentaux a pris du plomb dans l’aile lorsque le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif, a envoyé le soir du réveillon ses vœux de Noël sur Twitter, souhaitant « paix et joie pour 2019 ».

The angels said, « Mary, God gives you good tidings of a Word from Him whose name is Messiah, Jesus, son of Mary ; high honored shall he be in this world and the next, near stationed to God. » (QURAN 3:45)
 May the blessings of the birth of Jesus usher peace and joy to all in 2019.

(Les anges dirent : « Marie, Dieu te donne la bonne nouvelle d’une Parole de la part de Celui dont le nom est Messie, Jésus, fils de Marie ; il sera très honoré dans ce monde et le prochain, proche de Dieu. » (QURAN 3:45). Que les bénédictions de la naissance de Jésus annoncent la paix et la joie pour tous en 2019.
– Javad Zarif (@JZarif) December 24, 2018

Cette fiction occidentale avait déjà été mise à mal en septembre lorsque M. Zarif avait souhaité aux juifs d’Iran et du monde entier « une très joyeuse année emplie de paix et d’harmonie ».

Continuer la lecture sur le saker francophone →

Noël : comment un nouveau-né peut réconcilier l’Humanité ? (Pr. Joyeux)

Noel-comment-un-nouveau-ne-peut-reconcilier-l-humaniteNoël : Un monde de violence qui aspire à la douceur

L’année dernière pour Noël, fêtes de la douceur, je faisais parler avec humour notre peau qui réclame tant de soins et d’amour. Comme toutes mes autres lettres, elle est sur mon site Professeur-Joyeux.com

Aujourd’hui je voudrais aller plus loin dans la réflexion.
Récemment un éminent collègue et ami, professeur de Droit me souhaitait de belles fêtes de Noël avec « cet Enfant qui réconcilie tout ».
Cela me rappelait l’enfant noyé en Méditerranée, trouvé au bord d’une plage. Sa photo a fait en 24 heures le tour du monde. Elle a réveillé notre humanité endormie face à l’intolérable drame des migrants qui fuient la barbarie.

Les sombres jours de novembre en France après ceux de janvier et les images atroces qui ont inondé les médias et les tweets ont déclenché un peu partout en Europe des peurs parfois incontrôlées, des maux de guerre. A Montpellier j’ai du annuler en décembre deux journées axées sur la Médecine du Futur pour raisons de sécurité.

Qui arrêtera les peurs et les violences qui perturbent la vie quotidienne de tant de pays en guerre ?
Les politiques internationaux se disputent le leadership comme des enfants et n’y parviennent pas, noyés dans leur complexité, sauf à mettre en danger – sous prétexte que c’est leur mission -, des jeunes militaires qui ont choisi de donner leur vie pour nous défendre, pas pour tuer des frères en humanité.

Que manque-t-il à notre Humanité ?

Continuer la lecture sur professeur-joyeux.com ⟶