Lettre ouverte d’un Français juif, réputé « complotiste », aux membres du CRIF et à son président

Depuis 21 ans, nous supportons tous les « guerres de l’étoile », qui furent engagées en 1996, par ceux qui assassinèrent Rabin, conformément à la doctrine géo-stratégique du « Clean Break », la « rupture franche », imaginée par Richard Perle entouré d’un groupe de néo-conservateurs américains.

Cette « feuille de route » à l’attention de la gouvernance Netanyahu, débuta par les funérailles d’un premier ministre assassiné, en même temps que son processus de paix.

Cette « rupture franche » avec la voie ouverte par Rabin, préconisait de déstabiliser les États voisins pour « sécuriser » les frontières du « royaume » suprémaciste et raciste d’apartheid, dont votre conseil représente en France les intérêts.

La domination globale par la force et la guerre, répandue chez vos voisins, en tant que « nouvelle méthode de sécurisation » des frontières de votre fragile « royaume », est précisément ce à quoi nous assistons depuis lors.

Rabin prit rang dans la longue liste des hommes et femmes politiques assassinés parce que nuisibles aux intérêts des marchands de guerre, d’armes, d’énergie et de monnaie.

Pour lire la suite, cliquer sur l’image ci-dessous afin de télécharger le document PDF.

 

Le lobby… (Assawra)

(source : Assawra – الثورة – Site du Mouvement Démocratique Arabe)


Le BNVCA demande aux Préfets des départements français du 92, 93 et 94 de, je cite, faire annuler l’arrêté illégal et abusif des Maires de Gennevilliers, Stains, Bondy, Vitry, qui veulent déclarer unilatéralement, la reconnaissance prématurée d’un État de Palestine.

Excusez-moi… j’ai sauté une étape. J’oublie la présentation.

Le BNVCA est le Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme. Rassurez-vous. Ça n’a rien à voir avec son titre.

En réalité, le BNVCA est un lobby de soutien inconditionnel aux gouvernements israéliens quels qu’ils soient.

Il assimile systématiquement toute critique de l’État d’Israël à de l’antisémitisme.

Il essaie par la menace et l’intimidation d’empêcher la dénonciation des politiques israéliennes de colonisation, d’occupation, d’apartheid et d’épuration ethnique.

Il essaie de criminaliser toutes les actions de soutien aux droits du peuple palestinien et notamment les actions de BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) qualifiés selon lui de “discrimination raciale” et d’“incitation à la haine et à la violence”

De ce fait, il n’est pas difficile de deviner la position du BNVCA concernant la jeune Palestinienne Ahed Tamimi qui a osé giflé un soldat de l’État d’Israël qui se veut celui du peuple juif.
Comme doit le croire aussi le BNVCA.

Al Faraby,
Dimanche, 28 janvier 2018


Pour constater avec effarement l’étendue du problème posé par ce lobby, voir aussi cet article récent sur le croche-pied élevé au rang de crime contre l’humanité, ainsi que quelques mésaventures de l’administrateur de ce blog :

Je signale aux lecteurs qui cliqueraient sur le dernier lien que mon contact avec la police française s’est déroulé de la façon la plus agréable qui soit, et je rends hommage ici aux fonctionnaires pas très bien payés qui acceptent, avec une grande courtoisie et une grande patience, de traiter avec rigueur et professionnalisme des dossiers aussi éloignés de leurs véritables préoccupations que celui-ci.

J’ai également été témoin de la bienveillance manifestée par ces fonctionnaires envers une personne légèrement handicapée, victime d’escrocs téléphoniques qui essayaient de lui soutirer de l’argent en se faisant passer pour les forces de l’ordre.

C’était ma minute “les policiers sont sympa”.

Quenelle et répression judiciaire (Jacob Cohen)

[Note de l’administrateur de ce blog : Jacob Cohen fait partie de ces juifs dont les agressions ne font pas la une des journaux, n’entraînent pas aussitôt une alerte rouge à l’antisémitisme, voire sont encouragées par le pouvoir en place et systématiquement passées sous silence par les media de grand chemin. Il n’est d’ailleurs pas le seul juif dans ce cas. Une preuve de plus que la prétendue “lutte contre l’antisémitisme” affichée par les organes de propagande sioniste que sont le CRIF, la LICRA ou tous leurs pseudopodes n’en est pas une : il s’agit simplement de la dernière cartouche utilisée pour tenter de faire taire ceux qui dénoncent les crimes du sionisme. À part quelques très naïfs, le grossier stratagème ne prend plus et tout le monde comprend aujourd’hui, comme le dit Jacob dans cette vidéo, que “Cette belle France, la belle France des Jean-Luc Godard, Jean-Paul Sartre, Albert Camus, tous ces intellectuels… aujourd’hui, elle rampe devant un ramassis de judéo-sionistes ; devant un lobby ignoble qui n’a qu’une seule obsession : défendre Israël. […] Ces juifs-là n’en ont rien à foutre de la France.”

La véritable lutte contre l’antisémitisme passe par le découplage entre le “peuple juif” (à supposer que ce mot ait un sens) et les activités criminelles d’un pseudo-État se moquant ouvertement du droit international depuis sa création, et spécialiste du terrorisme sous faux drapeau.]


L’Heure la plus sombre n°54 – Émission du 14 novembre 2016 (E&R)

christophe-oberlin-lhlps[Note de l’administrateur de ce blog : au sommaire de cette émission de web-radio, une remarquable illustration du pouvoir de nuisance du lobby-qu’il-ne-faut-pas-nommer-sous-peine-d’excommunication, jusque dans les plus hautes sphères universitaires et médicales. Mais aussi un remarquable exemple d’humanité et de courage avec Christophe Oberlin.]

Invité : Christophe Oberlin

Pour ce 54ème numéro de L’Heure la plus sombre, Vincent et Xavier recevaient le professeur Christophe Oberlin pour évoquer la question palestinienne.

Au sommaire :

Introduction
1’56 : Le parcours de M. Oberlin
4’15 : L’anti-Kouchner ?
7’50 : Départ en Palestine
8’50 : La Palestine, un engagement de « gauche » ?
11’37 : Décrépitude de la classe politique française
14’18 : Gaza et « Plomb durci »
18’00 : La situation en Cisjordanie
20’15 : L’échange de prisonniers
22’10 : La situation sanitaire à Gaza
24’20 : Les crimes de l’armée israélienne
26’10 : La couverture médiatique du conflit
28’30 : Sur la liste Euro-Palestine
33’20 : La question qu’il ne fallait pas poser
41’22 : L’Alya face à la bombe démographique
44’05 : Le lobby sioniste et le Conseil de l’ordre
56’38 : Kasper Valmé, « Marimbalove », Album Espoirs, Kontre Kulture Musique

 

Écouter l’émission en format mp3 :

(N.B. : possibilité de l’enregistrer en effectuant un clic droit sur le lecteur puis Enregistrer le fichier audio sous…)

 
 

Le CRIF et le Poisson qui pue

Jean-Frédéric Poisson

Jean-Frédéric Poisson

Voici un cas chimiquement pur de chantage à l’antisémitisme, tel que le CRIF le pratique avec constance et qui, bien entendu, a pour seul effet de faire monter le ressentiment envers la communauté juive, dont la grande majorité n’est pourtant pas du tout alignée sur cette véritable mafia au cœur de la république. Jean-Frédéric Poisson, candidat à la primaire de droite, ne vient en effet que de rappeler ce que tout le monde sait (ou devrait savoir) : que Hillary Clinton n’est qu’un pantin (parfois désarticulé) aux mains des lobbies américains les plus nocifs qui soient, les lobbies bancaire et militaro-industriel, lesquels se recoupent fortement avec le lobby sioniste, notamment l’AIPAC. Lobbies qui ont tous un intérêt à la guerre : peut-être serait-il judicieux de s’en rendre compte pour comprendre la montée des tensions internationales et les plaisanteries de très mauvais goût comme la génération spontanée de l’État “Islamique”.

Mais c’est trop pour le CRIF, qui s’adresse à notre cerveau reptilien en parlant de “propos nauséabonds” et demande une “sanction exemplaire” pour celui qui a osé dire une banalité.

Voir ici les détails de l’affaire sur francetvinfo.

Rafraîchissons donc la mémoire au CRIF et rappelons-lui les propos tenus par le journaliste juif américain Joël Stein en 2008 :

Continuer la lecture