Lettre ouverte d’un Français juif, réputé « complotiste », aux membres du CRIF et à son président

Depuis 21 ans, nous supportons tous les « guerres de l’étoile », qui furent engagées en 1996, par ceux qui assassinèrent Rabin, conformément à la doctrine géo-stratégique du « Clean Break », la « rupture franche », imaginée par Richard Perle entouré d’un groupe de néo-conservateurs américains.

Cette « feuille de route » à l’attention de la gouvernance Netanyahu, débuta par les funérailles d’un premier ministre assassiné, en même temps que son processus de paix.

Cette « rupture franche » avec la voie ouverte par Rabin, préconisait de déstabiliser les États voisins pour « sécuriser » les frontières du « royaume » suprémaciste et raciste d’apartheid, dont votre conseil représente en France les intérêts.

La domination globale par la force et la guerre, répandue chez vos voisins, en tant que « nouvelle méthode de sécurisation » des frontières de votre fragile « royaume », est précisément ce à quoi nous assistons depuis lors.

Rabin prit rang dans la longue liste des hommes et femmes politiques assassinés parce que nuisibles aux intérêts des marchands de guerre, d’armes, d’énergie et de monnaie.

Pour lire la suite, cliquer sur l’image ci-dessous afin de télécharger le document PDF.

 

Le CRIF et le Poisson qui pue

Jean-Frédéric Poisson

Jean-Frédéric Poisson

Voici un cas chimiquement pur de chantage à l’antisémitisme, tel que le CRIF le pratique avec constance et qui, bien entendu, a pour seul effet de faire monter le ressentiment envers la communauté juive, dont la grande majorité n’est pourtant pas du tout alignée sur cette véritable mafia au cœur de la république. Jean-Frédéric Poisson, candidat à la primaire de droite, ne vient en effet que de rappeler ce que tout le monde sait (ou devrait savoir) : que Hillary Clinton n’est qu’un pantin (parfois désarticulé) aux mains des lobbies américains les plus nocifs qui soient, les lobbies bancaire et militaro-industriel, lesquels se recoupent fortement avec le lobby sioniste, notamment l’AIPAC. Lobbies qui ont tous un intérêt à la guerre : peut-être serait-il judicieux de s’en rendre compte pour comprendre la montée des tensions internationales et les plaisanteries de très mauvais goût comme la génération spontanée de l’État “Islamique”.

Mais c’est trop pour le CRIF, qui s’adresse à notre cerveau reptilien en parlant de “propos nauséabonds” et demande une “sanction exemplaire” pour celui qui a osé dire une banalité.

Voir ici les détails de l’affaire sur francetvinfo.

Rafraîchissons donc la mémoire au CRIF et rappelons-lui les propos tenus par le journaliste juif américain Joël Stein en 2008 :

Continuer la lecture

Pétrole, une guerre d’un siècle

Pétrole, une guerre d'un siècleLe genre : histoire contemporaine sans maquillage

Voilà un livre qui donne envie d’être dictateur. Pour pouvoir imposer sa lecture à tous les lycéens et étudiants, et les déniaiser d’une histoire officielle très éloignée de la réalité des enjeux géopolitiques, surtout au vingtième siècle. Son titre est quelque peu trompeur : même si le pétrole y occupe une place de choix, William Engdahl, né au Texas et vivant en Allemagne, nous entraîne aussi dans les machinations peu avouables du lobby bancaire et du complexe militaro-industriel, au sujet duquel le président Eisenhower lui-même, qui n’était pas un bleu sur le sujet puisqu’ayant atteint le sommet de la hiérarchie militaire, nous conseillait dès 1962 d’entretenir la plus extrême méfiance. Il avait ô combien raison.

Continuer la lecture