Fini la langue de bois sur les gilets jaunes,
les médias et la milice de Macron

[Note de l’administrateur de ce blog : voir également, pour ceux qui préfèrent la lecture, l’article sur le site Jim le Pariser dont parle la journaliste, Laetitia Monsacre, qui remonte très sérieusement le niveau de sa profession. Merci à elle !

Il semble par ailleurs que c’est la même personne qui a interpellé Christophe Castaner pendant la cérémonie d’hommage aux victimes de Charlie Hebdo le 7 janvier 2019, en lui demandant s’il était normal de se faire traiter de “sale pute” par un policier parce qu’elle lui demandait de ne pas viser la tête.

Eh oui, le courage n’est pas une affaire d’hormones, n’en déplaise aux misogynes, mais avant tout de droiture d’esprit ! Seuls les tordus des boyaux de la tête peuvent se permettre le luxe de rester cois face au mensonge et au crime.]


Vu à la télé

Poutine selon Libé

Bouh… qu’il fait peur !

Pour reconnaître un méchant au cinéma, c’est simple : il a l’air patibulaire et la musique est angoissante. Pour reconnaître un gentil au cinéma, c’est simple : il a l’air épanoui et la musique est entraînante.

Pour reconnaître un méchant aux actualités télévisées, c’est simple : il a l’air patibulaire et la musique est angoissante. Pour reconnaître un gentil aux actualités télévisées, c’est simple : il a l’air épanoui et la musique est entraînante.

Continuer la lecture