Le cardiologue qui faisait pouêt-pouêt

Pr Le Heuzey

Alors que la ministre de l’Industrie Pharmaceutique de la Santé Agnès Buzyn1 tente de “rendre la confiance [dans les vaccins] aux Françaisà grands coups de pompes dans les fesses en suggérant aux récalcitrants à la vaccination obligatoire, telle un(e) adjudant(e)-chef(fe), de se “mettre en ordre de marche“, il n’est pas inutile de prendre conscience du haut degré d’expertise et d’intégrité de l’élite médicale, par exemple en visionnant cet excellent documentaire de France 3 diffusé le 26 avril dernier, où l’on peut voir (et entendre) le président de la Société Française de Cardiologie, le professeur Jean-Yves Le Heuzey, déployer toute son argumentation scientifique face aux questions du journaliste.

Continuer la lecture

Un rabbin explique la montée du terrorisme dans le monde

Avec un sens de l’anticipation qui est la marque des grands esprits, le Rav Ron Chaya explique, dans cette vidéo enregistrée il y a déjà plusieurs années, pourquoi la violence et la ruse deviennent nécessaires aux faibles s’ils veulent éviter la confrontation directe avec les forts.

Voir également, sur ce blog :

L’inconnu du Thalys : les avis sont partagés (Télérama)

telerama_avis_partagesAprès Mon frère n’a plus toute sa tête mais mieux vaut en rigoler, suivi de Coulibaly et Couliballot se retrouvent bien seuls dans un complot, le dernier thriller de l’été, L’inconnu du Thalys, ne fait pas l’unanimité chez les critiques. Il est vrai que le genre se renouvelle peu, et qu’il est difficile d’égaler les effets spéciaux de la référence indépassable en la matière, aujourd’hui encore, Y a-t-il un pilote dans l’avion ?, sorti pourtant dès 2001.

Sans tomber dans l’intellectualisme intégriste dont on nous accuse parfois à Télérama, il faut bien reconnaître en effet que le scénario, peu travaillé, comporte quelques invraisemblances ou incohérences qui nous empêchent de goûter pleinement à l’action.

Continuer la lecture

Quand Dieudonné dérape

Dieudonné

Quand Dieudonné dérape, vous diront en choeur tous les journalistes d’une presse n’ayant rien retenu de l’affaire Dreyfus (qui dura de 1894 à 1906 et qui vit la quasi-totalité des journaux marteler les preuves de la culpabilité du capitaine), il devient forcément antisémite, puisqu’il a été estampillé comme tel par les milieux autorisés.

Ayant chez moi un coffret de 10 DVD de ses spectacles, ainsi que son film “l’Antisémite”, je n’ai encore pas réussi à trouver une tirade qu’on puisse qualifier d’antisémite, c’est-à-dire hostile aux personnes juives en raison de leur naissance (la critique des religions en général est par contre un passage obligé pour quiconque fait, comme lui, son miel de la bêtise humaine et de la crédulité des masses).

Il est d’ailleurs probable que si c’était le cas, son régisseur et ami Jacky Sigaux, qui participe également à ses spectacles en sa qualité de comédien, arrêterait de le suivre dans cette galère.

Continuer la lecture