Antisionisme et «antisémitisme caché»

[Note de l’administrateur de ce blog : on aimerait que tous les universitaires aient la clarté d’esprit de Jean Bricmont en la matière. Mais est-ce la clarté d’esprit ou le conformisme qui sont les meilleurs accélérateurs de carrière ?

J’ai déjà recensé ici, du même auteur, le très nécessaire La République des censeurs… qui me vaut d’être accusé de “négationnisme” pour avoir cité, à sa suite, les historiens juifs les plus reconnus de l’histoire de la shoah.

On pourra aussi lire, sur cette grotesque équivalence antisionisme-antisémitisme, signe que le sionisme a définitivement perdu la bataille des idées et surtout de l’éthique, le très bon article de Rony Brauman sur Middle East Eye ou regarder une petite vidéo “pas vue à la télé”.

Même les esprits les moins vifs comprennent maintenant que, le sionisme ayant besoin de faire croire à un antisémitisme viscéral et ancestral de l’ensemble des populations du monde pour justifier l’existence d’un “État juif” s’affranchissant des règles du droit international, la “lutte contre l’antisémitisme” proclamée par tous les membres de ce lobby est une vaste arnaque.]


La France va adopter une définition de l’antisémitisme intégrant l’antisionisme. Mais pour l’essayiste Jean Bricmont, qui s’oppose à toute criminalisation des opinions, les deux concepts diffèrent fondamentalement.

Commençons par définir les termes. L’antisionisme peut signifier plusieurs choses, allant de l’opposition aux politiques ou actions du gouvernement israélien à la remise en question de la légitimité d’Israël en tant qu’État juif. En tant que telles, ces positions sont bien sûr politiques et non racistes ou religieuses. Il suffit de les comparer à l’idée que la Crimée appartient à l’Ukraine ou que le Tibet doit être indépendant de la Chine. Dans le courant dominant, ces positions ne sont pas qualifiées d’anti-russes ou d’anti-chinoises au sens raciste du terme.

Dans la mesure où l’antisionisme «radical» est supposé mettre en question la légitimité d’Israël en tant qu’État juif, il est intrinsèquement lié à ce qui est au fondement de la cause palestinienne, à savoir le droit au retour des réfugiés de 1948, reconnu par la résolution 194 de l’Onu et par la déclaration universelle des droits de l’homme (article 13 2. : Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays). Même si ce droit est purement théorique, étant donnés les rapports de force, le proclamer met en cause le caractère essentiellement juif d’Israël, mais peut difficilement être assimilé à du racisme, au vu de ses bases légales.

Continuer la lecture sur RT France →

Télescopages

Parfois, l’histoire joue des tours… et ces tours deviennent particulièrement comiques (pour qui aime l’humour noir) à l’heure de twitter et du “déterrage” instantané d’anciennes informations. La preuve en images :

Et deux jours plus tard :

Continuer la lecture

Hausse de la CSG : Guy et Martine, retraités et électeurs de Macron, perdent 928 euros par an (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : tout ce qui peut contribuer à réveiller les Français est bon à prendre, même et surtout quand ça fait mal. Et comme en témoigne le “nuage de mots” sur la colonne de droite de ce blog, le problème n°1 de notre monde factice est qu’il n’est pas perçu comme tel par nombre de nos contemporains, en raison de media de masse au service d’une oligarchie qui sont une source de tromperie bien davantage que d’information.

À ne pas manquer à la fin de l’article : le petit dessin animé illustrant le discours du socialiste canadien Tommy Douglas, preuve que l’on peut être un excellent pédagogue tout en faisant preuve d’une bonne dose d’humour. C’est d’ailleurs bien cela qui est reproché à Dieudonné, et la raison pour laquelle la propagande médiatique de l’ancien monde en cours d’effondrement n’a toujours pas trouvé d’autre solution pour diminuer son audience que la ficelle grotesque consistant à le faire passer pour un raciste et un antisémite.

P.S. : Tout rapprochement entre le contenu de cet article et l’illustration de l’article précédent ne saurait provenir que du mauvais esprit de lecteurs complotistes.]


« Environ huit millions de personnes, soit 60% des retraités, ont vu leur pension amoindrie depuis janvier dernier. Pour certains, comme Guy et Martine, un couple des Yvelines, la hausse de la CSG de 1,7 point a entamé leur pouvoir d’achat, disent-ils, au point de regretter leur vote “Macron”. »

Ainsi commence l’article de francetvinfo sur la perte de revenus des retraités.

« “77 euros par mois, soit 928 euros par an”. Guy Déchamp a fait le calcul. C’est ce que lui et sa femme vont perdre à cause de la hausse de la CSG. Guy est un ancien employé de banque. Martine était technicienne de laboratoire. À eux deux, ils touchent environ 4 000 euros de retraite mensuelle. S’ils refusent de se plaindre, ils voient que leur pouvoir d’achat a baissé. Ce manque à gagner, “c’est l’équivalent de quatre mois de mutuelle”, constate Guy. »

Avec ce couple de retraités, on tient une sacrée synthèse. Celle de la naïveté politique du Français moyen qui croit encore aux beaux discours oligarchiques. Et qui n’a pas saisi le lien fondamental entre le politique et l’économique : la promesse du politique correspond à une ponction économique, point à la ligne.

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation ⟶

Qui a dit… ? (n°9)

triangle de Penrose

impossible ?

Qui a dit ceci :

“Si j’avais su qu’il était possible de sauver tous les enfants [juifs] d’Allemagne en les transportant en Angleterre, mais seulement la moitié en les transportant en Palestine, j’aurais choisi la seconde solution” ?

Un antisémite ? Un criminel de guerre ?

Continuer la lecture

1 2 3 13