Les Pinçon-Charlot analysent le cas Emmanuel Macron
(Politis)

[Note de l’administrateur de ce blog : on remarquera avec amusement qu’après avoir rassuré le journaliste tremblant d’inquiétude en affirmant (à 1 min 43 s) “nous, on n’est pas du tout dans la théorie du complot” , Monique Pinçon-Charlot expose très précisément, tout au long de cette entrevue, ce qui constitue la définition d’un complot selon le Larousse : “projet plus ou moins répréhensible d’une action menée en commun et secrètement”.]

Chroniques des sciences inhumaines et asociales (épisode 3)

chroniques avant guerre soral

Pour compléter, l’œuvre d’un précurseur,
écrite entre 2008 et 2011.

[Note de l’administrateur de ce blog : voici le troisième article – écrit il y a un mois – de Cadet Roussel, pseudonyme d’un collègue scientifique, dont le premier avait été publié sous le titre “Chronique des sciences inhumaines et asociales (épisode 1)”. Le deuxième, “L’écroulement de la ziggourat ?”, n’avait pas suivi la numérotation, son ton plus sérieux m’ayant conduit à ne pas l’associer directement au premier. À la demande de l’auteur, qui prévoit une production future au style disparate, je reprends ici la numérotation de la série inaugurée le 5 avril 2016.

Bonne lecture !]


Épisode 3

le 29 juillet 2016, par Cadet Roussel

Notre étrange avant-guerre ?

  1. La vague terroriste

Depuis deux années, une vague d’attaques terroristes, qui va en s’amplifiant, déferle en France, Belgique et Allemagne. Pour les optimistes, le mimétisme entraînerait des fanatiques à fomenter chacun leur coup. Mais l’Histoire enseigne que le terrorisme n’est jamais une suite d’actes isolés accomplis par des exaltés agissant indépendamment. C’est un moyen d’action choisi par des organisations ou des États, qui visent des buts politiques et coordonnent des attentats afin de sidérer les esprits. Les déséquilibrés qui commettent des actes terroristes sont presque toujours manipulés à leur insu. Ravaillac en fut un exemple célèbre ! Selon les analystes politiques, le mouvement Daesh se vengerait en Europe de ses revers en Syrie, en activant des commandos locaux capables de déjouer la police.

L’accélération du tempo fait prévoir une nouvelle provocation pendant les mois d’août ou de septembre, car les mauvais coups sont souvent portés pendant les vacances – quand les classes moyennes de l’hémisphère Nord sont sur la plage ou aux pieds de la Bonne Mère – ou bien à la rentrée – quand la reprise des contacts professionnels est propice aux craintes collectives. Comprendre les buts de ces crimes est nécessaire, tant par compassion pour les victimes et leurs proches que pour empêcher d’autres drames. L’analyse des événements passés peut éclairer l’enchaînement des événements à venir, mais c’est une tâche ardue qui oblige à naviguer prudemment entre les écueils de l’ingénuité et du catastrophisme. Tentons-la néanmoins, au risque du ridicule, risque qui reste bénin dans les situations graves. Et afin de mener au mieux la barque, examinons les attentats qui ont endeuillé notre pays.

Continuer la lecture

Persécuté pour non-complotisme

Faurisson 2016 03 17On parle beaucoup, dans les media et chez nos politiques, des “obsédés du complot”, encore appelés complotistes ou conspirationnistes ; et c’est à coup sûr pour les dénigrer, mettre en garde les bons citoyens contre ces déséquilibrés, et leur conseiller de se boucher les yeux et les oreilles dès qu’un de ces illuminés paranoïaques risque d’éveiller chez eux quelques soupçons sur tel ou tel événement contemporain, comme les attentats du 11 septembre 2001.

On dit beaucoup moins – ou on essaie de ne pas présenter la chose sous cet angle – que l’on persécute bien plus violemment encore quelques personnes parce qu’elles refusent le “complotisme”, c’est-à-dire la croyance non étayée en divers complots, et pas des moindres. Car bien sûr, nul n’oserait affirmer que les complots n’ont jamais existé, n’existent pas ou n’existeront plus jamais : on ne peut dénigrer le “complotiste” que lorsqu’on lui reproche de croire à un complot en l’absence de preuves.

Continuer la lecture

Le leader des Eagles of Death Metal accuse la sécurité d’être impliquée dans l’attentat au Bataclan (RT)

hommage_bataclanLe chanteur des Eagles of Death Metal, Jesse Hughes, a porté de graves accusations envers les policiers parisiens, déclarant qu’ils pourraient être complices des terroristes.

«Quand je suis pour la première fois arrivé, et que je suis entré, je suis passé devant le mec qui était censé assurer la sécurité des coulisses. Il ne m’a même pas regardé. Je suis immédiatement allé voir le promoteur et je lui ai dit : “Qui est ce type ? Je veux mettre un autre mec à sa place.” Et il m’a répondu : “Eh bien, les quelques autres gars ne sont pas encore là”. Et finalement j’ai découvert qu’environ six d’entre eux ne se sont jamais pointés», a précisé Jesse Hughes dans une interview sur l’attentat au Bataclan confiée à FOX Business Network’s Kennedy, quatre mois après la tragédie.

Continuer la lecture sur RT français ⟶

Voir aussi, sur ce blog, des réflexions sur la manipulation des foules par la terreur :

Luttons contre le complotisme avec le gouvernement

headercomplotisme1rRécemment, le gouvernement français a mis en ligne une page proposant aux internautes de les guider afin de leur éviter de tomber dans les pièges des fausses informations qui pullulent sur internet. En effet, n’importe qui pouvant mettre en ligne n’importe quoi sur la vaste toile mondiale, il est avéré – et logique – que l’on peut y trouver les pires âneries. Cette initiative s’accompagnant d’un schéma de type algorithmique intitulé “le détecteur de théorie du complot”, montrons sur un exemple très simple comment nous pouvons nous en servir.

Continuer la lecture

Ali Sallah n’était «pas armé»

comment voter contre le bolchevisme

Autres temps, mêmes mœurs.

Comme pour conjurer les mauvaises langues et les cerveaux malades qui ne croient plus vraiment en la “version officielle” du “11 septembre français”, un an jour pour jour après l’attaque de la rédaction de Charlie Hebdo, un homme opportunément d’origine arabe, potentiellement coupeur de têtes (puisqu’armé d’une “feuille de boucher”) , kamikaze pour rire (puisqu’équipé d’une ceinture d’explosifs factice) et forcément musulman (puisqu’on vous dit qu’il a crié “à la ouaque barre”) aurait attaqué des policiers en faction devant un bâtiment du dix-huitième arrondissement de Paris.

Il ne pourra pas contredire cette version des faits : il est mort. Mais des témoins de la scène le peuvent encore, comme le montre ce reportage de BFMTV épinglé par Panamza.

Continuer la lecture

La Matrice se déploie (Paul Craig Roberts)

ne pensez pas[Note de l’auteur de ce blog : je relaie ici un article de Paul Craig Roberts, que je m’apprêtais à traduire… avant de m’apercevoir que le Réseau International l’avait déjà fait. Inutile de se fatiguer pour rien : mieux vaut préserver ses forces pour contribuer efficacement à l’effondrement du système politico-médiatique “occidental”, qui continue avec zèle à édifier sa pyramide de Ponzi.

Continuer la lecture

Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours

pravdaRemarque préliminaire de l’auteur de ce blog : pour ceux qui ont encore une vague confiance dans les informations données par les “grands media” français, et plus généralement occidentaux, le choc risque d’être rude. Aux USA, où quoi qu’on en dise la liberté d’expression est bien mieux garantie qu’en France, des vétérans de guerre, qui pour la plupart ont perdu des camarades au combat et sentent encore dans leur chair les horreurs de la guerre, s’expriment de la façon la plus libre qui soit via le site Veterans Today. Hommes du concret et non du discours sans prise de risque des théoriciens de la géopolitique, ils ont accepté de se battre pour des idéaux mais n’acceptent plus que des atrocités soient commises pour l’intérêt de quelques-uns, et dénoncent aujourd’hui la folie meurtrière et guerrière des USA. Ces vétérans américains sont aujourd’hui les plus fervents supporters de la Russie, parce qu’à sa tête se trouve un homme de paix (contrairement à l’image que donnent de lui nos media menteurs, tous aux mains de puissants intérêts financiers) pour qui la force armée ne doit servir qu’à défendre sa propre nation et pas détruire celles des autres.

Je vous propose ci-dessous la traduction d’un court article paru le 10 octobre 2015 sur Veterans Today.

Continuer la lecture

Le ministre de l’Intérieur bloque l’enquête sur les attentats Hyper Cacher-Charlie Hebdo (Arrêt sur Info)

charlie-coverEn septembre, le site d’informations Médiapart a révélé que le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avait eu recours au secret défense pour bloquer l’investigation de l’attentat contre l’Hyper Cacher qui s’est déroulé en parallèle avec l’attentant terroriste contre Charlie Hebdo le 7 janvier.

Les médias et les partis politiques français et internationaux maintiennent un silence assourdissant sur cette affaire. Cependant, il est facile de confirmer le rapport de Médiapart, en consultant le texte de la décision de Cazeneuve, inscrit discrètement au Journal officiel de la République française le 18 juin 2015.

Cette décision refuse une requête de déclassification de documents émise le 10 avril 2015 par des juges d’instruction au tribunal de grande instance de Lille, chargés de l’enquête sur la provenance des armes d’Amédy Coulibaly, responsable de l’attentat contre l’Hyper Cacher.

Continuer la lecture

Échec des attentats sous faux drapeau : changement de paradigme ?

trop_beau_pour_etre_honnete

Gratte-ciel à structure interne et externe d’acier pénétré très proprement par un aéronef à structure aluminium

Nous avons déjà évoqué ici la notion d’attentat sous faux drapeau, véritable couteau suisse de la manipulation d’opinion par la terreur et prélude quasi obligatoire au déclenchement de guerres. Une longue liste d’actes de terrorisme reconnus (par les autorités elles-mêmes) comme appartenant à cette catégorie, permet de clouer le bec à tout interlocuteur vous traitant de paranoïaque dérangé lorsque vous remarquez, par exemple, que beaucoup de choses sont bizarres dans les attentats de Paris de janvier 2015. Et que Jeannette Bougrab n’a peut-être pas très bien joué le rôle de composition de compagne éplorée qui lui a été attribué. Nous avions aussi évoqué les étranges décapitations scénarisées de l’État prétendument “islamique”, et la non moins étrange franche bonne humeur de la soeur de James Foley, se marrant comme une baleine alors qu’une journaliste l’interrogeait, en prenant bien soin de prendre une tête d’enterrement, sur son frère tout juste refroidi.

Mais si les autorités finissent par admettre avoir manipulé l’opinion de façon criminelle lors d’événements anciens ou très anciens, elles sont évidemment bien moins enclines à reconnaître qu’elles continuent à le faire aujourd’hui, ce qui aurait pour effet d’ôter toute légitimité au pouvoir politico-médiatique consanguin qui sert de substitut à une véritable démocratie.

Il semble pourtant que grâce, notamment, à la véritable intelligence populaire collective qui est en train de se constituer via internet, et grâce aussi à l’ubiquité de l’électronique nomade qui permet d’enregistrer sons et images à peu près partout et à toute heure, les manipulations savamment orchestrées visant à terroriser l’opinion sont de moins en moins efficaces car dévoilées de plus en plus tôt par des citoyens perspicaces, soit directement témoins de la scène soit se basant sur des enregistrements audio et vidéo qui n’ont plus à passer le filtre du journalisme institutionnel. Les “ratés” finissent toujours par émerger, le truc de l’illusionniste apparaît au grand jour.

On peut s’en réjouir, mais aussi comprendre que cette inefficacité grandissante du poison entraîne logiquement, de la part des manipulateurs, la volonté de corriger le traitement en augmentant la dose, puisque le but est de maintenir l’opinion dans la peur et de lui faire accepter ce qu’on a décidé qu’elle devait accepter. La recrudescence des actes de terrorisme doit donc plus que jamais nous inciter à appliquer la raison dure, et à ne pas céder à l’émotion.

Continuer la lecture

1 2