Home » Actualité » Détente » Le ridicule ne tue pas : la preuve par Jakubowicz

Le ridicule ne tue pas : la preuve par Jakubowicz

Tartuffe

Alain, Elmire, Orgon

Le mur du çon vient d’être franchi avec grand fracas par Alain Jakubowicz, lundi 8 juin 2015, qui a cru bon de dénoncer la banderole affreusement raciste des “Fêtes de la Négresse” à Biarritz. Sauf que La Négresse est un quartier de Biarritz – comme Villejuif est une commune de l’agglomération parisienne, par exemple.

En outre, le nom de ce quartier ne doit rien à une noire mais à une tenancière d’auberge très brune que les soldats de Napoléon Ier avaient surnommé ainsi, comme l’explique la municipalité :

« À l’origine, ce quartier de Biarritz s’appelait le quartier Harausta. Au début du XIXe siècle, on trouvait dans ce quartier un peu excentré une auberge, l’auberge Harausta. Elle était tenue par une femme très brune, sans doute d’origine mauresque, que les soldats de Napoléon Ier, de passage lors des combats de 1813, avaient surnommée ‘‘La Négresse”. Le nom est resté au quartier. C’est par un vote du Conseil municipal de Biarritz du 1er juillet 1986 que la nouvelle voie desservant la zone artisanale fut dénommée rue de La Négresse. »

Mais il ne fait pas de doute que pour justifier ses subventions abondamment prélevées sur nos impôts, la LICRA se devait, par son président omniscient et omnipotent, de partir en guerre séance tenante contre ces banderoles nauséabondes rappelant lézeurléplussombres de notre histoire. Il n’y a de toute évidence rien de plus urgent. À moins que ?…

Récemment, sans trop d’illusions mais avec un esprit joueur, je signalai à la LICRA, à l’aide du formulaire adéquat, des contenus racistes et particulièrement haineux, puisque proposant rien de moins que le génocide nucléaire de 80 millions d’hommes, de femmes et d’enfants (les Iraniens), et désignant les musulmans dans leur ensemble comme un ennemi à abattre (en faisant au passage la confusion habituelle des ignorants entre musulmans et Arabes). Je reçus même, peu après, un accusé de réception m’informant que le service juridique de la LICRA prenait au sérieux ce délit et me remerciait de l’avoir signalé :

accusé de réception de la LICRA

D’où venait ce déferlement de haine raciste (et d’ignorance, les deux faisant généralement bon ménage) ? Du site français du Likoud, le parti actuellement au pouvoir en Israël, ce pays merveilleusement progressiste dont l’armée est la plus morale du monde. Ce sont même les deux premiers articles du site, je n’ai pas eu à chercher bien loin :

Le psychopathe auteur de ces deux immondices est Jacques Kupfer, citoyen franco-israélien, dont j’avais déjà parlé ici. Aux dernières nouvelles, il serait toujours libre. Mais que fait la LICRA, cette association si morale dont le bureau exécutif est à lui seul un exemple en matière de mixité ethnique et sociale ?

L’imagination fertile d’Alain Jakubowicz ne se limite pas aux négresses, fussent-elles de sobriquet ; on se rappelle qu’il avait le 9 septembre 2013 envoyé par courrier à Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense, sa définition – particulièrement perverse et scatologique, en plus d’être totalement mensongère – du geste de la “quenelle” popularisé par Dieudonné.

Philippe Kenel LICRA Suisse

farceur, va !

Ne nous moquons pas des malades mentaux, leur souffrance peut être grande. Faisons juste en sorte que les fous ne s’accaparent pas les clés de l’asile.

Partagez ! Email this to someoneShare on Facebook1Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

4 commentaires sur “Le ridicule ne tue pas : la preuve par Jakubowicz

    1. Je ne vous le fais pas dire… et avez-vous entendu nos media en parler, ne serait-ce qu’une fois ? Par contre, pour inventer de la “haine” et du “racisme” conduisant aux “heures les plus sombres de l’histoire” là où il n’y en a pas, ils sont très efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *