Home » Ailleurs » Mediamensonges » Israël, seul État terroriste du Moyen-Orient

Israël, seul État terroriste du Moyen-Orient

ein Nazi fährt nach Palestina... und erzählt davon im Angriff

ein Nazi fährt nach Palestina… und erzählt davon im Angriff
(un nazi voyage en Palestine… et le raconte dans l’Attaque)

Le titre fait référence à l’inévitable expression “seule démocratie du Moyen-Orient” employée par tous les cerveaux malades de l’impérialisme sioniste comme BHL et ses sous-fifres. J’avais en effet l’intention d’écrire un article sur ce thème, avant de me rendre compte que Jacob Cohen l’avait fait bien mieux que je n’aurais pu le faire. Je vous propose donc de lire sur son blog “Le nouveau suprématisme juif” , tout en réfléchissant aux étrangetés de l’Histoire via l’illustration ci-contre, représentant une médaille publicitaire frappée en 1934 pour une série d’articles publiés dans der Angriff (l’Attaque), le journal de Joseph Goebbels, Ministre du Reich à l’Éducation du Peuple et à la Propagande de 1933 à 1945.

Il s’agissait alors, pour les nazis, de s’appuyer sur le mouvement sioniste mondial pour commencer à “nettoyer” l’Allemagne de sa population juive. Et pour le mouvement sioniste, de “profiter” de la politique anti-juive allemande pour accélérer le peuplement de la Palestine. Entre racistes, on sait se rendre service.

Les choses n’ont pas beaucoup changé aujourd’hui. En effet, le pays ayant “recyclé” le plus de nazis s’appelle… les États-Unis d’Amérique. Le programme Apollo, c’est Wernher von Braun et son équipe, récupérés lors de l’Opération Paperclip. L’industrie agrochimique américaine, c’est la reconversion des chimistes allemands à la pointe de la synthèse des gaz de combat et du pétrole synthétique. Le premier président de la Commission Européenne, c’est l’ancien nazi Walter Hallstein. L’Union Européenne aujourd’hui, c’est la mise en place à Kiev d’un régime néo-nazi (voire pas très néo) avec l’aide de la CIA et des mercenaires de Blackwater (ou maintenant Academi). Et des pantins américano-compatibles qui gouvernent nos “démocraties” occidentales. La boucle est bouclée. Les nazis n’étaient, finalement, que des apprentis.

Partagez ! Email this to someoneShare on Facebook1Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *