Home » Actualité » Ailleurs » Mediamensonges » Entretien avec Fabrice Thomas, ex-amant de Pierre Bergé (E&R)

Entretien avec Fabrice Thomas, ex-amant de Pierre Bergé (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : j’ai changé le titre originel de l’article, un peu long (Fabrice Thomas, ex-amant de Pierre Bergé : “Une minute de jouissance dans les bras d’un succube est un pacte avec le diable toute votre vie”).

Attention, âmes sensibles s’abstenir. En matière de sexualité, la fantaisie est grande, et l’on considère généralement que peu de choses sont répréhensibles entre adultes consentants. Cependant, au-delà d’un certain niveau de perversion, lorsque des “adultes consentants” sont des personnes fragiles se faisant littéralement torturer, physiquement et psychiquement, par des psychopathes dominateurs sans la moindre limite morale1, ne pas dénoncer ces derniers est criminel.

Fabrice Thomas a pu voir de près comment Yves Saint Laurent a été vampirisé par Pierre Bergé, et ce qu’il raconte, bien qu’édulcoré d’après lui, est insoutenable. Quiconque peut après cela continuer à présenter Pierre Bergé comme un simple “mécène”, un milliardaire “de gauche” ayant dépensé sa fortune pour des causes “progressistes”, est un grand malade. Ce témoignage est aussi une preuve accablante de l’état de corruption de nos “élites” politiques et médiatiques, particulièrement à gauche : si tant de personnalités ont pu – et peuvent encore – dire du bien de Pierre Bergé en fermant les yeux sur le comportement de psychopathe de ce dernier, qui ne pouvait pas être ignoré des cercles du pouvoir, ce n’est pas parce qu’elles l’approuvaient, mais parce qu’elles dépendaient de ses largesses financières.

Il n’y a pas que les États-Unis d’Amérique qui soient devenus, comme le dit un de leurs anciens présidents, “juste une oligarchie, avec un pouvoir de corruption illimité qui constitue le cœur du système pour obtenir des nominations à la présidence ou être élu président.”]


Fabrice Thomas vient de sortir un livre sur sa relation double avec Pierre Bergé et Yves Saint Laurent. Il révèle la sexualité déviante du créateur et de son « maître », comme on dit dans le milieu SM. Si le sadomasochisme est une pratique autorisée entre adultes consentants, la violence morale et physique qu’Yves et Fabrice ont subie de la part de Pierre Bergé va bien au-delà : il s’agissait d’une entreprise de destruction de l’autre, destruction physique autant que psychique.

Avant de répondre à nos questions, Fabrice Thomas a voulu faire une mise au point :

« Il est évident que j’ai dû édulcorer et souvent tamiser au point où souvent la fiction rattrape la réalité. Dans un pays comme la France, on serait en droit de s’attendre à la liberté d’expression, surtout en ce qui concerne la dénonciation d’abus flagrants. Il n’en est rien.

Vous faites état du caractère quasi sacré de Pierre Bergé, le gosse qui se présenta devant ce personnage qui tutoyait le Président de la République était une proie facile pour ce prédateur, mon père avant moi avait pavé le chemin, et toute mon histoire familiale tournait autour de Pierre Bergé et Yves Saint Laurent. »

E&R : Qu’est-ce que Yves Saint Laurent et Pierre Bergé ont révélé de vous, en vous ?

Fabrice Thomas : Difficile de répondre avec précision, moi qui étais un affamé affectif au vu de mon enfance torturée et qui pensais trouver la sécurité, une stabilité et aussi trouver un lien avec un groupe, j’ai vu mon conte de fées se transformer en conte de fesses. Moi qui n’avais qu’un jean et un t-shirt je me retrouve avec des vêtements hors de prix ; moi qui étais souvent resté sur ma faim, je mange du caviar à la louche. Pierre Bergé faisait état de sa puissance quand il m’enleva en hélico pour ses sessions de dressage au château Gabriel [1]. J’ai fait les choses par instinct, mon père m’avait formaté dans ma prime jeunesse à la torture physique et morale.

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation ⟶

Partagez ! Email this to someoneShare on Facebook0Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterShare on Google+0
  1. On se rappellera la comparaison de Pierre Bergé entre “louer son ventre” et “louer ses bras” pour défendre la GPA…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *