Home » Actualité » Détente » Fondamentaux » “En marche” ou “Esbroufe médiatique” ?

En marche” ou “Esbroufe médiatique” ?

clip sanders

Vive la France !

Alors que le ministre de l’économie Emmanuel Macron vient modestement, mercredi 6 avril 2016 lors d’une réunion fermée à la presse à Amiens, d’annoncer la création d’un nouveau mouvement politique à ses initiales (En marche), le Petit Journal de Canal+ a fait l’analyse de la vidéo promotionnelle du mouvement. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’y prend d’une drôle de manière pour un parti qui prétend redonner espoir aux Français : en effet, la grande majorité des séquences de cette vidéo proviennent de banques d’images étrangères ou ont été tournées à l’étranger, avec des acteurs absolument pas français et n’ayant rien à voir avec la nation française. Le clou étant sans doute cette actrice noire américaine qui figure, exactement dans la même séquence, dans le clip de campagne de Bernie Sanders, candidat démocrate américain à l’élection présidentielle. On peut donc parler de plagiat pur et simple d’un clip de campagne américain, actuellement utilisé de surcroît !

La preuve en images :

Ce n’est même plus la peine que quelques “complotistes” parlent d’une France occupée dirigée par une caste de mondialistes allant directement chercher leurs ordres à Washington et dans les grandes banques transnationales : ces derniers se chargent eux-mêmes de valider par l’exemple la thèse du complot. La manipulation des masses par les puissances bancaires, industrielles et médiatiques dans nos démocraties de façade n’est certes pas un phénomène nouveau, puisqu’on en trouve des preuves écrites dès le début du vingtième siècle, mais le peu de précautions que prennent les gouvernants contemporains pour se garder un semblant de respectabilité a quelque chose d’étonnant. Seraient-ils pressés par le temps, pressentant que leur pyramide de mensonges est sur le point de s’écrouler, ou bien ont-ils à ce point un sentiment d’impunité qu’ils ne font même plus semblant d’être honnêtes et sincères ?

inter-agir.fr

Les bonnes vieilles recettes marchent toujours… mais jusqu’à quand ?
(mise à jour 10 avril : voir mon commentaire en réponse à CroisPas)

Et puisque le ministre de l’économie prétend que son nouveau mouvement n’est “ni à gauche, ni à droite”, rappelons-lui qu’un tel mouvement politique existe déjà en France : il se nomme l’Union Populaire Républicaine et a dépassé les 10 000 adhérents. Mais à la différence du produit marketing de Macron, aussi artificiel que les seins d’une actrice hollywoodienne, ce parti réalise sa communication non comme un spot de pub pour forfait de smartphone, mais comme une série de documentaires visant à révéler aux Français la véritable nature de leur système politique, très éloignée de la démocratie à laquelle beaucoup croient encore. Bien entendu, une telle démarche demande du temps, et de l’attention pour l’auditeur – spectateur. Un exemple, avec une conférence de François Asselineau mise en ligne en 2013, et parfaitement d’actualité, puisqu’intitulée La tromperie universelle comme mode de gouvernement :

Quoi, c’est trop long ? De la même manière qu’il vaut mieux manger peu de très bons chocolats que beaucoup de mauvais pour le même prix, il vaut mieux consacrer en une fois deux heures et demie à une conférence dont on ressort plus instruit que de perdre en plusieurs fois deux heures et demie à regarder des vidéos sans intérêt ou, pire, toxiques pour le cerveau. “Quand tu es pressé, vas lentement” me disait mon père : c’est plus que jamais d’actualité.

Enfin, pour une approche humoristique de la manipulation des foules par un grand artiste contemporain, on peut consacrer une vingtaine de minutes à écouter cette pépite :

Partagez ! Email this to someoneShare on Facebook2Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterShare on Google+1

4 commentaires sur “En marche” ou “Esbroufe médiatique” ?

  1. Je trouve votre site intéressant, mais je doute fort de l’authenticité du texte prêté à l’Association des banquiers des Etats-Unis. Non que son contenu ne corresponde pas à la réalité, mais ce genre d’aveux où des gens parlent le langage de leurs adversaires est généralement inauthentique.

    1. Merci pour le compliment sur le blog. Vous avez raison de mettre en doute l’authenticité de la citation, mais sans doute pas pour le bon motif. En effet il faut distinguer ce qui est rendu public de ce qui ne l’est pas, et nulle part il n’est dit qu’il s’agit là de propos destinés à être largement diffusés. Or même pour des propos publics, il arrive parfois que quelques grands chefs “se lâchent” : on se souvient par exemple de la phrase de Patrick Le Lay sur le “temps de cerveau disponible”, résumant avec un cynisme incroyable le véritable métier de TF1. Or il s’agissait bien là d’un propos authentique de quelqu’un qui “parlait le langage de l’adversaire”, comme vous dites.

      Comme vous l’avez constaté si vous avez cliqué sur l’image, j’ai tiré cette citation d’un documentaire – remarquable – de Gabriel Rabhi intitulé “Crise, dette, chômage : qui crée l’argent ?”, sans vérifier moi-même son origine (remarque : G. Rabhi semble fâché avec l’orthographe, mais cela n’enlève rien à la pertinence de son raisonnement). Or cette citation apparaît (à quelques détails près) dès 1920 dans “The Bankers Magazine” (p.217), mais sous forme de citation et pour être dénoncée comme fausse. Le fait qu’elle soit niée n’est pas à mon avis une preuve qu’elle soit fausse ; on ne manque pas d’exemples de gens haut placés qui jurent la main sur le cœur qu’ils n’ont pas commis ce dont on les accuse (on pense à Cahuzac mais il y en a bien d’autres…). Mais 1924 n’est en effet certainement pas la bonne date ; et en cherchant un peu plus on trouve même trace de ces lignes dès le dix-neuvième siècle, dans des journaux américains comme “The Peoples Voice” du 8 juin 1895, citant en première page ce qu’il appelle une circulaire de 1892.

      Il est donc clair que ces phrases ne datent pas de 1924 comme le dit Gabriel Rabhi dans son documentaire, et que leur origine est douteuse. Néanmoins, comme vous le faites remarquer vous-même, elles correspondent à une réalité qui est un secret de Polichinelle (le cas Macron / “En marche” devenant presque comique tant il est cousu de fil blanc). Je vous remercie en tout cas pour votre contribution qui m’aura incité à creuser un peu cette question !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *