Home » Actualité » Ailleurs » Mediamensonges » Documents récemment déclassifiés du gouvernement des USA : l’Occident a favorisé la création de l’État “Islamique”

Documents récemment déclassifiés du gouvernement des USA : l’Occident a favorisé la création de l’État “Islamique”

ciaNous avons déjà vu dans cet article ce que nous pouvions penser des mots creux de “complotiste” ou “conspirationniste” souvent opposés à ceux qui refusent de gober sans sourciller les narrations officielles de la marche du monde. Accomplissons aujourd’hui un pas de plus dans la déconstruction des mensonges médiatiques en mettant au jour, grâce au Washington’s Blog, des documents tout ce qu’il y a de plus officiel indiquant que ISIS, Daech ou encore l’État “Islamique”, selon les dénominations, n’a rien d’une génération spontanée mais tout d’une entreprise soigneusement préparée, par des personnes qui ne sont pas plus musulmanes que je ne suis danseuse étoile. Un chapitre de plus, donc, aux pratiques officielles du complot que le Washington’s Blog nous avait déjà exposées.

Remarque : l’article dont je vous propose ci-dessous la traduction date du 24 mai 2015. L’absence totale de reprise de ces informations pourtant capitales dans les media de masse (sauf erreur de ma part, merci de me la signaler dans ce cas) vous permettra de mesurer leur valeur informative. J’ai repris dans la traduction les liens originaux, qui sont en anglais.

———————————  Début de la traduction  ———————————

Documents récemment déclassifiés du gouvernement US : l’Occident a favorisé la création de l’État “Islamique”

Judicial Watch a – depuis de nombreuses années – obtenu des documents sensibles du gouvernement des USA grâce à des requêtes et des actions en justice s’appuyant sur la liberté d’information [NdT : le bien connu Freedom of Information Act (FOIA) de 1966].

Le gouvernement vient de transmettre à Judicial Watch, en réponse à un procès s’appuyant sur le FOIA, des documents prouvant que l’Occident a depuis longtemps soutenu ISIS. Ces documents ont été publiés par la Defense Intelligence Agency [NdT : une des agences de renseignement américaines, au nombre de 17, la plus célèbre étant la CIA] le 12 août 2012, des années avant que ISIS n’occupe le devant de la scène.

Voici des extraits des documents, où nous avons surligné en jaune les parties pertinentes :

ISIS1

Traduction :
A. En interne, les événements prennent clairement une direction sectaire.
B. Les salafistes, les Frères Musulmans, et AQI sont les forces principales de l’opposition en Syrie.
C. L’Occident, les pays du Golfe et la Turquie soutiennent l’opposition, tandis que la Russie, la Chine et l’Iran soutiennent le régime en place.

Pourquoi est-ce important ? Cela montre que les terroristes extrémistes musulmans – salafistes, Frères Musulmans, et AQI (Al Qaïda en Iraq) – ont toujours été “les forces principales de l’opposition en Syrie”.

Ce qui confirme ce que les media alternatifs disent depuis des années : il n’y a pas de rebelles modérés en Syrie (voir également ici, ici et ici) [NdT : ceci n’empêche pas l’existence d’une opposition politique, mais ni violente ni armée].

 Le document récemment déclassifié continue :

ISIS-2

Traduction :
C. Si la situation se dénoue il y a la possibilité d’établir une principauté salafiste déclarée ou non-déclarée à l’est de la Syrie (Hassaké et Deir ez-Zor), et c’est exactement ce que veulent les puissances qui soutiennent l’opposition, de façon à isoler le régime syrien, qui est considéré comme le poste avancé stratégique de l’expansion chiite (Irak et Iran).
D. La détérioration de la situation a des conséquences désastreuses sur la situation irakienne, qui sont les suivantes :
–1. Cela crée les conditions idéales pour AQI pour qu’elle revienne dans ses anciennes positions de Mossoul et de Ramadi, et va créer un nouvel élan pour l’aventure unificatrice du jihad entre l’Irak sunnite et la Syrie, et le reste des sunnites dans le monde arabe contre ce qu’ils considèrent comme un ennemi, les dissidents. ISI pourrait aussi déclarer un État islamique par l’intermédiaire de son union avec d’autres organisations terroristes en Irak et en Syrie, ce qui créera de graves dangers pour l’unification de l’Irak et la protection de son territoire.

Oui, vous avez lu correctement :

il y a la possibilité d’établir une principauté salafiste déclarée ou non-déclarée à l’est de la Syrie (Hassaké et Deir ez-Zor), et c’est exactement ce que veulent les puissances qui soutiennent l’opposition, de façon à isoler le régime syrien…

En d’autres termes, les puissances qui soutiennent l’opposition syrienne – l’Occident, nos alliés du Golfe, et la Turquie – voulaient un califat islamique pour défier le président syrien Assad.

Certes, des généraux États-uniens de haut niveau – et le vice-président Joe Biden – ont dit que les plus proches alliés de l’Amérique soutenaient ISIS. Et les media américains grand public ont réclamé le soutien direct à ISIS.

Mais les documents déclassifiés de la DIA montrent que les USA et l’Occident soutenaient ISIS dès sa création… un moyen pour eux d’isoler le gouvernement syrien. Voir également ceci.

Ce n’est pas rien. Un ancien officier britannique du renseignement antiterroriste et un ancien officier du MI5 confirment que ces documents nouvellement déclassifiés sont une preuve irréfutable [NdT : “smoking gun”].

Il s’agit d’un accident de train préparé longtemps à l’avance.

———————————  Fin de la traduction  ———————————

Remarque : on pourra s’intéresser aussi aux talents cinématographiques de l’État “Islamique”, et plus généralement à la notion d’attentat sous faux drapeau.

Voir aussi cet article sur le site Arrêt sur Info (avec vidéo en anglais).

Partagez ! Email this to someoneShare on Facebook132Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterShare on Google+1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *