Home » Actualité » Mediamensonges » Crise des migrants : l’ECIPS avait émis une alerte “EXODUS” dès avril 2015

Crise des migrants : l’ECIPS avait émis une alerte “EXODUS” dès avril 2015

trojan-horse-152800_640Alors que la propagande de guerre bat son plein pour pousser les Européens à accepter avec le sourire la destruction de leur civilisation, en utilisant jusqu’à la nausée la dictature de l’émotion que provoque chez les naïfs la vision d’un petit garçon mort le bec dans l’eau (plus photogénique que des petits Palestiniens ou des petits Irakiens hachés menus, incomparablement plus nombreux), les media se gardent bien de relayer l’alerte “EXODUS” émise dès avril 2015 par l’ECIPS (Centre Européen pour la Politique de l’Information et de la Sécurité), une institution européenne très officielle, et pour une fois utile.

Cette alerte ne faisait qu’affirmer officiellement ce que tous les “complotistes” paranoïaques affirment, les yeux injectés de sang et la bave aux lèvres, en exécutant des danses de guerre autour d’un totem biface aux effigies de Thierry Meyssan et d’Alain Soral : l’immigration massive actuelle est un cheval de Troie permettant l’entrée en Europe, parmi les migrants “ordinaires”, de combattants fanatiques de l’État prétendument islamique – dont par ailleurs les racines américanosionistes sont de plus en plus découvertes par les vents du désert.

Le communiqué de l’ECIPS se trouve ici, en anglais (bancal de mon point de vue), et je vous en propose ci-dessous la traduction (j’ai fait ce que j’ai pu, en vitesse, pour mettre des cales).

———————————  Début de la traduction  ———————————

Communiqué de presse

Mercredi 22 avril 2015

L’ECIPS LANCE L’ALERTE “EXODUS”

Le Président du Centre Européen pour la Politique de l’Information et de la Sécurité (ECIPS), M. Ricardo Baretzky, a appelé à une action internationale sur la migration et a prévenu que les politiques migratoires actuelles de l’Union Européenne nécessitent un renforcement urgent. Il a affirmé que les problèmes migratoires actuels posaient un problème majeur à la sécurité européenne et à sa stabilité. Selon le Président Baretzky, le Parlement Européen devrait prendre des mesures précises et concrètes contre le trafic d’êtres humains et ses mafias qui soutiennent l’immigration illégale.

Il a annoncé qu’un des plus grands risques était que des organisations terroristes comme ISIS et Al-Qaïda utilisent les migrations massives comme un de leurs outils sociaux aux conséquences indésirables. Selon lui, la montée en puissance d’une immigration de masse incontrôlée débouchera sur une augmentation du terrorisme et les “Valeurs Européennes” pourraient être mises en danger dans leur ensemble si aucune action décisive n’est prise aujourd’hui ; il a mis en garde sur la nécessité de percevoir clairement les risques pour la sécurité associés à l’immigration de masse.

Il a rappelé que 42% de toute l’aide internationale va à l’Afrique et que les leaders africains devraient être tenus responsables de leurs actes. Il a remarqué que les violences xénophobes actuelles en Afrique du Sud sont seulement le début des problèmes internationaux à venir, et a insisté sur le fait qu’en 2013, lors des précédentes violences xénophobes en Afrique du Sud, l’ECIPS avait mis en garde sur les risques migratoires futurs en provenance de l’Afrique. Le Président Baretzky a dit qu’aucune attention n’était portée à ces problèmes croissants, et qu’aujourd’hui ils ont atteint le niveau d’un possible “EXODUS” futur, un point de non-retour. Il a constaté que l’approche diplomatique et politique avait échoué avec les leaders africains, comme l’expérience passée l’avait prouvé, et a insisté sur le fait que le trafic d’êtres humains est seulement l’un des facteurs en cause qui demande une attention urgente. Il a affirmé que des contrôles aux frontières plus stricts sont nécessaires et qu’un financement plus important est demandé pour combattre ces problèmes.

L’instabilité grandissante en Afrique et au Moyen-Orient est le facteur principal avec la radicalisation, et son centre névralgique concentré en un État Islamique est la clé de la plupart de ces problèmes. Le Président Baretzky a dit que la pauvreté et la guerre ont une origine et que l’aide financière n’est pas une solution mais pourrait aider à résoudre les problèmes en cours.

Il a exhorté la totalité des 28 États membres de l’Union Européenne à œuvrer ensemble et a demandé la formation en urgence d’un Conseil International de Sécurité afin de protéger l’histoire culturelle et les valeurs de l’Europe, dans l’esprit de la déclaration universelle des droits de l’homme qui la fonde, pour trouver des solutions à l’oppression des migrations de masse qui est en train d’émerger.

————————————  Fin de la traduction  ————————————

Merci à World News Tomorrow pour cette information (et pour l’article la commentant, que les anglophones pourront lire).

Une preuve de plus, s’il était besoin, que nos “responsables” politiques ne sont pas là pour représenter et défendre leurs peuples, mais bien pour exécuter des plans machiavéliques d’oligarchies prédatrices et criminelles, et qu’il faudra donc se débarrasser d’eux d’une manière ou d’une autre.

Sur ce, je retourne danser autour de mon totem.

Partagez ! Email this to someoneShare on Facebook6Pin on Pinterest0Tweet about this on TwitterShare on Google+0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *