Home » Ailleurs » Mediamensonges » Antisémitisme, Holocauste et Palestine (Gilad Atzmon)

Antisémitisme, Holocauste et Palestine (Gilad Atzmon)

[Note de l’administrateur de ce blog : la diabolisation d’une personne aussi intellectuellement rigoureuse et humainement irréprochable1 que Gilad Atzmon n’est évidemment pas un hasard, mais le résultat de la présence, à tous les étages d’influence de notre société dite “occidentale”, de criminels2 prêts à tout pour empêcher la mise en lumière de la véritable nature d’Israël, ce faux État sans frontières définies, basé sur une ségrégation ethno-religieuse et dirigé par un parti de fanatiques rêvant de génocide nucléaire.

Il importe plus que jamais de ne croire personne sur parole, et de faire appel à la raison sous ses aspects les plus durs, c’est-à-dire à la logique la plus élémentaire. Et quand on s’aperçoit que ce sont les mêmes individus3 qui, d’une part, manient sans retenue le Taser® idéologique de l’antisémitisme et du négationnisme, et d’autre part, soutiennent ou financent de véritables néo-nazis, chasseurs de “sous-hommes” et de “sémites”, comme il s’en trouve en Ukraine, alors on s’autorise à envoyer bouler tous ces Tartuffe (le mot est trop gentil…) et à penser à nouveau par soi-même, pour le bien de tous.

Ce qui conduit généralement à conclure, comme Jean Bricmont, que le concept même de négationnisme s’autodétruit lorsqu’on le pousse dans ses retranchements, en l’appliquant aux textes académiques. Et qu’il est sain de questionner sans relâche le passé, sinon l’histoire n’est plus une science mais une religion dogmatique au service d’une caste dominante, et les erreurs du passé ne peuvent plus servir de leçons pour le présent ou l’avenir.]


Le 14 décembre dernier, le philosophe et jazzman Gilad Atzmon a fait une déclaration à Berlin devant une assemblée enthousiaste. Voici la vidéo ainsi que la traduction en français de ce discours.

Ces derniers jours, en préliminaire à la cérémonie de récompense humanitaire du Neue Rheinische Zeitung, tout comme le journaliste Ken Jebsen et d’autres, j’ai fait l’objet d’une odieuse campagne de diffamation. Rien de ce qui a été avancé n’a été prouvé par des faits. Tout ceci était constitué par des citations fabriquées de toutes pièces : on m’a traité de « négateur de l’holocauste » et de « relativiste de l’holocauste ». Pourtant, pas une seule référence authentique n’a été faite en rapport avec mes écrits ou mes discours.

Dans mon travail, je critique le fait de réduire l’holocauste à une simple religion, à un dogme intolérant. Dans mes écrits, je proteste contre toutes les lois mémorielles. (Les lois sur la Nakba, sur le génocide arménien, sur l’Holocauste, etc.) L’histoire, pour moi, c’est une tentative de narrer le passé alors que nous allons de l’avant.  En tant que telle, il faut lui permettre de maintenir un discours dynamique, elle doit être sujette à des changements constants et à la révision, même si ces changements apparaissent comme quelque peu inconfortables. Pour moi, l’histoire est un message éthique. Ce n’est que lorsque nous révisons le passé que nous sommes capables, une fois de plus, de repenser notre futur et notre destin.

Continuer la lecture sur lapravda.ch ⟶

  1. Rappelons que, né dans une famille juive sioniste en Israël et ayant servi dans l’armée israélienne, il a eu un choc en visitant le camp de prisonniers palestiniens d’Ansar au sud du Liban, qu’il décrit comme un “camp de concentration” et où il s’est senti, en uniforme israélien, dans le rôle du nazi face à des juifs (The Wandering Who?, préface, p.6).
  2. au moins par complicité
  3. L’inénarrable BHL, par exemple…

2 commentaires sur “Antisémitisme, Holocauste et Palestine (Gilad Atzmon)

  1. il est prolifique le Gilad Atzmon en ce moment!

    http://www.gilad.co.uk/writings/2018/1/2/kosherising-the-911-truth-movement

    par contre il a tort à mon avis lorsqu’il explique pourquoi il ne s’occupe pas des attaques du 11 septembre 2001 : *because it is not my field of research… I only write about things i research myself …many people out there are way more qualified than me on 911 matters…*

    Thierry Meyssan, Laurent Guyénot, Hicham Hamza ne sont pas des scientifiques, des spécialistes en aéronautique, ingénieurs, architecte ; et pourtant cela ne les empêche pas d’écrire des livres pour dénoncer les attaques sous faux drapeau!
    de l’autre côté, tous les chiens de garde médiatique, 1er degré dans les media dominants ou pire, les chomsky, collon, bricmont et compagnie qui se posent comme critiques de ces media dominants (sic), ne se gênent pas pour supporter l’explication de l’administration nord-américaine, alors que rien ne légitime leur position. ah si, bricmont est physicien vous l’avez rappelé..

    un Christopher Bollyn n’est que journaliste et il a rassemblé des éléments incriminant l’action du Mossad, des Néocons à double passeport israélo-américain sauf que leur allégeance ne va qu’à un seul État..

    https://wikispooks.com/wiki/9-11/Israel_did_it

    en contrefeux, critique de Bollyn et son influence sur le *mouvement pour la vérité*.

    https://www.veteranstoday.com/2017/09/29/kissin-bollyn/

    1. Je réponds un peu tard mais je réponds quand même… Contrairement à vous je pense que Gilad a raison quand il dit qu’il ne parle pas de ce qu’il ne connaît pas, ou plus exactement qu’il ne s’exprime pas pour dire des choses qui n’ont aucun intérêt particulier sur un sujet, parce que n’étant pas issues d’un véritable travail personnel sur la question.

      Gilad n’est pas physicien : il ne se permet donc pas de dire que des avions ne peuvent pas découper des façades comme dans les dessins animés, même si c’est un peu évident y compris pour des non-physiciens. Cela ne ferait que rajouter de l’évidence à l’évidence, ou du bruit complotiste au bruit complotiste pour les suiveurs non dotés de libre pensée.

      Mais Gilad a étudié de très près toutes les méthodes de contrôle psychologique utilisées par de pseudo-élites juives pour faire taire toute contestation de leur pouvoir illégitime, et là le 11-Septembre lui fournit une belle occasion d’en parler via les prétendus “mouvements pour la vérité” qui sont le plus souvent contrôlés par un petit groupe d’individus aussi menteurs qu’influents.

      Gilad a parfaitement raison de ne pas rajouter du bruit de fond au bruit de fond. Il ne s’exprime que pour clarifier les choses et c’est son grand mérite. C’est une leçon qui devrait être méditée, y compris dans les domaines scientifiques et techniques où trop de gens s’imaginent que s’ils publient un article ils font progresser la connaissance. Or bien souvent, l’article fait progresser leur carrière mais reculer la connaissance, puisqu’il ne fait qu’alourdir un peu plus l’épaisse couche de scories qui recouvre les quelques pépites réellement utiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *